Site icon Sous les Nuages

Le pesto d’orties

Voici une recette à base de feuilles fraîches, un pesto d’orties pour se réconcilier avec cette plante piquante et mal aimée. Nous allons donc de partir à la rencontre de la plante la plus commune et connue de nos jardins enherbés. Celle qu’on apprend tout petit à détester dans la douleur causée par ses petits poils urticants. Mais celle aussi qui déborde de vertus et qui peut vite devenir indispensable à notre quotidien. 

Urtica Dioica

L’Ortie

À l’heure où on cherche des alternatives végétales aux protéines animales et où le manque de minéraux est crucial, cette plante est la parfaite alliée d’un retour à la saine simplicité. Le fait qu’elle pousse gratuitement partout autour de nous et soit hautement assimilable finit de nous convaincre.

L’ortie tient son nom du latin (Urtica) et du fait qu’elle est urticante de par ses petits poils qui brûlent la peau. Elle est une plante typique de l’Europe de l’Ouest, surtout sous la forme de « Grande Ortie ».Elle est utilisée en cuisine comme en médecine depuis l’antiquité. Ce sont les feuilles de la plante que nous allons cueillir pour cette recette.

Les Vertus de l’ortie

Comment récolter l’ortie

L’ortie étant une plante qui dépollue le sol, il est important de la cueillir dans un endroit sain, loin des pesticides et autres formes de pollution pour ne pas se faire plus de mal que de bien. Il est possible de la cueillir à mains nues sans se faire mal, en saisissant la tige sous les feuilles dans le sens des poils, mais cela demande une certaine dextérité. En attendant d’y arriver, il est pratique d’utiliser des gants épais. (J’ai acheté les miens chez Ladivine jardine)

Pour cette recette, je ne récolte que les 4 premières feuilles (les pointes) qui se cassent facilement avec les doigts. Je garde mes gants quand je manipule les pointes d’orties dans la cuisine, jusqu’à les mettre dans le mixeur.

Comment récolter le plantain

Ajouter du plantain n’est pas obligatoire, mais si vous souhaitez en récolter aussi, vous pouvez chercher deux espèces différentes : le grand plantain ou le plantain lancéolé. On en trouve facilement près des orties, d’ailleurs il s’agit de la plante « remède » en cas de piqûres d’orties. (Il faut cueillir une feuille de plantain, la mâcher grossièrement puis l’appliquer sur l’endroit douloureux)

La Recette du pesto d’orties

J’ai choisi de vous partager une recette à base de feuilles fraiches et crues, ce qui permet de conserver toutes les vitamines et les minéraux de la plante. Le pesto est une recette d’origine italienne qui a une version provençale, le pistou. La recette de base se réalise avec du basilic et des pignons de pin. Ici nous allons en changer les ingrédients, pour adopter une nouvelle relation à notre environnement et inclure dans notre alimentation une plante sauvage, l’Ortie. (Il existe aussi des pestos à d’autres plantes sauvages, comme par exemple au plantain) Une fois réalisé, ce pesto se conserve 2 à 3 semaines au frigo. Ici, en famille, nous le dégustons en accompagnement de nouilles de riz, en toute simplicité.

Ingrédients

Pour 250g de pesto d’orties

Marche à suivre

  1. Ciseler très finement les pointes d’orties et feuilles de plaintain. 
  2. Faire dorer les noix à la poêle et les broyer dans un robot. Ajouter le fromage en morceaux, le vinaigre, l’ail pressé (blanchi si besoin) et du sel. 
  3. Mixer rapidement. Ajouter les orties et remettre le robot en marche. Verser l’huile d’olive en filet jusqu’à l’obtention d’une consistance crèmeuse. 

Pesto d’orties à offrir

Pour pouvoir offrir ce condiment délicieux autour de vous, je joins à la recette une jolie étiquette à imprimer par vos soins et.à coller sur vos cadeaux pour leur donner un air professionnel. Ensemble faisons redécouvrir les bienfaits des orties à nos proches, non pas en paroles mais bien en actes!

Références

Quitter la version mobile