La Teinture au Rumex

19 Nov 2021 | Teinture

Une recette tinctoriale de teinture au rumex qui donnera de jolis tons roses à marron avec une plante locale et prolifique. C’est le Rumex Crépu que nous allons cueillir ici. Cette plante est bien connue des éleveurs français car elle pousse dans les prés dont la terre est tassée par le passage des troupeaux. Elle est considérée comme une indésirable. J’ai cherché cette recette en pensant à une amie qui déplore la présence excessive de rumex dans les champs destinés à ses moutons, en espérant lui donner une raison de commencer à apprécier cette plante.

Cette plante est par ailleurs appelée « Patience » en vernaculaire, ce qui lui confère tout de suite beaucoup plus de mystères.

Rumex Crispus

Le Rumex

La Patience (rumex) est une polygonacée, cousine de la Rhubarbe, de l’Oseille et du Sarrazin. On l’appelle “bio-indicatrice” car sa présence nous informe sur la nature du sol. Elle s’implante sur un sol compacté. Elle va de ses racines puissantes remuer la terre pour la rendre plus légère. Une fois sa mission effectuée elle se retire pour laisser place à d’autres espèces…  

Ses jeunes feuilles, à l’instar de l’oseille, peuvent se manger. Ses racines bues en infusion éliminent les toxine. Mais aujourd’hui, c’est de ses pouvoirs colorants que je souhaite vous parler.

Récolter le rumex

La période qui semble le plus intéressante pour récolter le rumex est autour de la Samhain, aux mois d’octobre et de novembre. À ce moment là la plante a fait ses hampes florales et elles ont commencé à sécher en noircissant. Nous allons pouvoir les récolter facilement, et les conserver longtemps si nous souhaitons attendre pour teindre. Mais ce n’est pas tout. Armés d’une fourche, nous pouvons aller chercher la racine de la plante. Elle n’est pas facile à déloger car son aspect pivotant l’ancre solidement dans le sol, mais elle en vaut la peine. Elle peut s’utiliser fraîche ou se faire sécher aussi.

Les graines donneront des teintes entre le rose et le marron clair alors que les racines donneront des tons marrons plus foncés.

Préparer le tissus

Tout d’abord, avant d’aborder la teinture en elle-même, il est important de préparer le tissus en le lavant et en le mordançant. Si tu as besoin de retrouver ces étapes, je les détaille dans cet article : Préparer le tissus à teindre. Elles sont indispensables pour permettre à cette teinture de bien accrocher au fibres végétales et de durer ensuite dans le temps, sans s’affadir.

la Teinture au rumex

Pour ré

Pendant les derniers jours de soleil et de douceur de l’automne, j’ai récolté hampes florales (fraîches & séchées) et racines. Je les ai transformées en bains tinctoriaux sur la chaleur de mon poêle.  Tout ceci était très expérimental pour moi, et j’ai travaillé avec la matière encore fraîche, mais il est tout à fait possible de conserver la plante séchée pour l’utiliser plus tard. (J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié la couleur obtenue avec les hampes florales séchées).

Ressources sur la teinture Végétale

Autres articles sur la teinture

Autres articles sur le rumex

Vous pourriez apprécier aussi: 

Préparer le tissus à teindre

Dans cet article nous verrons le processus à suivre pour bien préparer le tissus à teindre avant de le plonger dans le bain de teinture. Le tissus ici décrit...

Tye-dye à l’oignon

Tye-dye à l’oignon

Une nouvelle recette tinctoriale sous forme de tye-dye à l'oignon. Pour upcycler les t-shirts blancs beaucoup portés qui traînent au fond des placards en leur...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *